journal du parc septembre 2010

of 8/8
n°2 Journal périodique du Parc naturel régional Septembre 2010 Charly Sierro   Membre du comité d’Aqua Nostra VS Membre du comité de Chasse Suisse (2004- 2010) Pourquoi la chasse n’a-t-elle pas à craindre  d’un  parc naturel régional? Un des buts principaux d’un parc naturel régional consiste à promouvoir et renforcer un développement économique durable en utilisant les particularités locales. Contraire- ment aux exigences posées pour la création d’un parc national, l’ordonnance fédérale sur les parcs ne prévoit pas de zone centrale, pé- riphérique ou de transition. La chasse s’inscrit typiquement dans la notion de développement durable. Nécessaire, elle doit être considérée comme une activité socio-économique. Le chasseur, le premier, a démontré que les voies de sa survie étaient le maintien de la diversité et de l’équilibre des espèces, l’entretien des biotopes et le prélèvement réglementé du gibier. L’esprit d’un parc naturel régional va dans le même sens. Les initiateurs du parc régional naturel du Val d’Hérens, les prési- dents des communes concernées et la plupart des hérensards, ont une affectivité particulière pour la chasse. Ils ont garanti la durabilité des activités locales par l’établissement d’une charte qui assure le maintien du pouvoir décisionnel indigène. La législation cantonale sur la chasse demeure réservée. Ce contexte témoigne que la chasse reste totalement com- patible avec un parc naturel régional. Chasse aux idées reçues Les produits Les gens Le patrimoine Le mémento Les défis du parc Le parc p 02 p 04 p 05 p 06 p 07 p 08 Sommaire L’invité Parc naturel régional, rue Principale 13, 1982 Euseigne, tél. 027 281 28 15, [email protected], www.valdherens.ch

Post on 11-Mar-2016

224 views

Category:

Documents

6 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Journal du parc septembre 2010

TRANSCRIPT

  • n2Journal priodique du Parc naturel rgionalSeptembre 2010

    impres

    sum: c

    oordination: Valrie Gaspo

    z Ph

    oto: P

    arc na

    turel du Va

    l dHren

    s, Fran

    ois Pe

    rrau

    din

    Graph

    isme: A

    telier G

    rand

    , Sierre

    docu

    men

    t imprim sur p

    apier F

    SC, 100% re

    cycl, san

    s ch

    lore.

    CharlySierroMembre du comit dAqua Nostra VS Membre du comit de Chasse Suisse (2004-2010)

    Pourquoilachassena-t-ellepascraindredunparcnaturelrgional?Un des buts principaux dun parc naturel rgional consiste promouvoir et renforcer un dveloppement conomique durable en utilisant les particularits locales. Contraire-ment aux exigences poses pour la cration dun parc national, lordonnance fdrale sur les parcs ne prvoit pas de zone centrale, p-riphrique ou de transition. La chasse sinscrit typiquement dans la notion de dveloppement durable. Ncessaire, elle doit tre considre comme une activit socio-conomique. Le chasseur, le premier, a dmontr que les voies de sa survie taient le maintien de la diversit et de lquilibre des espces, lentretien des biotopes et le prlvement rglement du gibier. Lesprit dun parc naturel rgional va dans le mme sens. Les initiateurs du parc rgional naturel du Val dHrens, les prsi-dents des communes concernes et la plupart des hrensards, ont une affectivit particulire pour la chasse. Ils ont garanti la durabilit des activits locales par ltablissement dune charte qui assure le maintien du pouvoir dcisionnel indigne. La lgislation cantonale sur la chasse demeure rserve. Ce contexte tmoigne que la chasse reste totalement com-patible avec un parc naturel rgional.

    Chasseauxidesreues

    LesproduitsLesgensLepatrimoineLemmentoLesdfisduparcLeparc

    p02p04p05p06p07p08

    Sommaire

    Linvit

    Parcnaturelrgional,ruePrincipale13,1982Euseigne,tl.0272812815,[email protected],www.valdherens.ch

  • NotreboismieuxvalorisgrceauParcNaturelLes forts du Val dHrens donnent leur empreinte au paysage de toute la valle. Elles portent depuis tout temps la signature des activits humaines et sont marques par les cicatrices de la violence de nos montagnes.

    Le forestier, lui, volue dans ce contexte multiple, tantt gestionnaire du patrimoine conomique et naturel des bourgeoisies, tantt policier, tantt mdecin de la fort lorsquil lutte contre le bost-ryche. Il est cependant essentiellement le garant de la fonction de protection des forts contre les dangers naturels qui nous menacent, avalanches, chutes de pierres, glissements, rosion.

    Le travail du garde-forestier est essentiel et sap-parente celui dun chef dentreprise. En effet, il doit assurer la commercialisation de ses produits, grer le patrimoine forestier des bourgeoisies, son personnel (38 places de travail pour les 3 triages), les investissements, les infrastructures et les quipements. De plus, il veille au bon tat sanitaire des forts.

    LavalorisationduboisdenotrergionProducteur de bois et donc dnergie, le lien avec le projet du parc sest impos aux trois gardes forestiers de triage, MM. Olivier Bourdin, Philippe Largey et Frdric Pralong, qui ont propos un volet forestier bas sur le bois comme ner-gie verte et renouvelable. Ainsi les 3 triages forestiers, coachs par le service cantonal des forts, ont men un inventaire sur les quantits de bois rpartis selon les diffrentes espces disponibles sur le territoire du Parc. Le but de cette dmarche vise une valorisation du bois. Celle-ci passe par une information un large public et une consommation locale accrue.

    UnsuccsprometteurCet t plus de 350 lves ont arpents le Val dHrens rpondant ainsi favorablement aux offres lances par le Parc Natu-rel en collaboration avec les Offices de tourisme locaux. La moiti des enfants provenaient des coles du Val dHrens, leur donnant ainsi la possibilit de dcouvrir leur Valle. Le bilan est positif et lexprience sera reconduite lanne prochaine.

    Lesproduits

    Coursesdcoles

    Nosforts

    Olivier Bourdin Philippe Largey

    Frdric Pralong

  • LagestiondelafortdansleprimtreduParc,cest:Les bourgeoisies se sont regroupes en triage pour rationaliser la gestion de leur fort. La valle compte ainsi plusieurs triages, Evolne, le Cne de Thyon et une partie du Vallon. La gestion forestire en quelques chiffres :

    - 6500 hectares de fort, essentiellement bourgeoisiales,

    - une diversit des essences, des feuillus de plaine aux mlzes et aroles de haute montagne, avec une prdominance de lpica,

    - 12400 m3 de bois commercialis en 2009,

    - 38 places de travail, 5 places dapprentissage

    Lectfun

    Lavisduspcialiste

    Journal priodique du Parc naturel rgional

    Yaura-t-ilplusdezoneprotge(rserveforestire)danslargionduvaldHrensavecunparcquesans?Les rserves forestires constituent un des objectifs de la Confdration pour la biodiversit en fort. Quil y ait ou non un parc ne change rien du tout cette problmatique.

    Voyez-vousdenouvellescontraintesauniveaudelexploitationdelafortavecunparcnaturel?Non, le Parc namne aucune nouvelle contrainte sur la gestion de la fort. Celle-ci continuera tre mene par les bourgeoisies dans le respect des lgislations cantonales et fdrales. Ces dernires sont dj des plus performantes et exemplaires en comparaison internationale.

    QuelssontlesapportsquepeutbnficierlargionavecunParcnaturel?Tout dabord en termes dimages, la rgion sera beaucoup plus visible. Et ensuite, plus spcifiquement pour la gestion des forts, le Parc a permis de runir les triages forestiers autour de probl-matiques communes et de mener une rflexion sur la valorisation du bois. Sans le Parc cette rflexion ne se serait pas faite. Cest donc un projet fdrateur de ce point de vue l!

    Volau-dessusduValdHrensSi vous deviez ne dcouvrir quune seule valle en Suisse, ce serait coup sr le Val dHrens.

    Voil le grand titre du magazine franais de rfrence du parapente. Classs parmi les 60 plus beaux sites de vol dEurope, le para-pente dans le Val dHrens a sans contexte une place importante. Tant de beauts reconnues ltranger devraient pouvoir tre mises en valeur par un label de Parc naturel rgional.

    Au dpart de Bplan, surplombant le village dEvolne, les parapentistes peuvent admirer les 4000m de la Valle, les forts de mlzes et cette nature sauvage. Latteris-sage se fait confortablement sur un vaste terrain la sortie du village dEvolne.

    Ainsi 1020 mtres auront t dvals avec des souvenirs pleins la vue et une seule envie... recommencer.

    Coursesdcoles

    Septembre 2010

    Jean-ChristopheClivaz,ingnieurgestiondesforts

    larrondissementduValaiscentral

  • PascalVuignier: La gestion de la faune de-vra sadapter aux nouvelles problmatiques qui se prsenteront elles comme lappa-rition de grands prdateurs ou laugmen-tation des drangements lis aux activits humaines. Le Parc naturel ninfluencera que peu lvolution des espces pour autant que les dcisions concernant sa gestion restent du ressort des milieux concerns et que le dveloppement des infrastructures et des activits de loisir se fasse dans lintrt de la faune et de son biotope.

    PascalVuignier: La prsence du loup est un rel problme pour lquilibre de notre faune ainsi que pour la survie de notre agricul-ture de montagne. La pression effectue par ce prdateur aurait des consquences ngatives sur la quantit et la diversit des espces animales prsentes. Le Parc naturel risque de devenir un alibi pour les dfenseurs du loup pour que cette zone de-vienne un norme garde-manger et un lieu de repos paisible pour ce prdateur. A nos lus et aux responsables du projet de rester trs attentifs sur ce point

    PascalVuignier: Les chasseurs ont de tout temps t plus prsents l o le gibier tait le plus abondant et o la pression de rgulation devait tre la plus forte. Ce nest mon avis pas le Parc Naturel mais plutt la quantit de gibier qui va dfinir le va-et-vient des nemrods de St-Hubert.

    NarcisseSeppey: Les rcents vnements dus au loup ne font que confirmer mes vues. Pas de problmes pour les bovins? Encore moins pour les humains? Attrait touristique pour les promeneurs chatouills par les patous bientt prsents sur tous les alpages? Les thses des promoteurs sen trouvent bien cornes! Le parc constituera un levier supplmentaire de pression contre la gestion du loup par lhomme. Mais les dcisions nen seront pas influences pour les autorits hrensardes du parc.

    NarcisseSeppey:Sans modification de rgime de chasse, les chasseurs ne chan-geront pas leur comportement. Le parc nest pas de nature modifier le volume de faune sauvage et la chasse se pratiquant hors de la haute saison touristique nen sera pas srieusement affecte.

    NarcisseSeppey: Jusque dans les annes 70-80, le public en gnral considrait que les animaux sauvages taient laffaire des chasseurs. Le mme public rclame aujourdhui un titre de proprit sur les animaux sauvages. Dans le respect de la charte de base du parc naturel rservant le domaine de la chasse son statut juridique cantonal, la chasse ne devrait pas en subir une modification significative. On voit mal en effet les autorits du parc ignorer les vues des 400 membres de la Diana dHrens.

    Larecette

    Noschasseurs:rencontre

    LaprsenceduloupenValaisvousinquite-t-elleetest-cequeleparcaurauneincidencesursagestion?

    Craignez-vousvoirdbarquertropdechasseursdansleparcnaturel?

    Rillettesdebiche

    Restaurant Au Chasseur Gourmand Loye, Bruttin Bernard et ArnaudIngrdients1 kg de saindoux200 gr de lard fum1 kg de ragot de biche dgraiss1 bouquet garni, sel et poivre3 cuillres soupe de gele de groseille

    PrparationFaire fondre le saindoux, ajouter le lard fum et le ragot puis le bouquet garni.Assaisonner avec du sel et poivre et cuire feu doux pendant 1 heure puis retirer le couvercle et laisser mijoter jusqu ce que la viande puisse tre crase la four-chette. Ajouter la gele de groseilles et le cognac et bien mlanger. Dresser dans un moule chemis de papier cellophane et laisser refroidir 24 heures au frigo. Dmou-ler, dcouper en tranches et servir avec une salade.

    Lesgens

    PascalVuignier NarcisseSeppey

    LeParcnaturellcoutedesgardes-chasses:Les gardes-chasses emmens par Narcisse Seppey se sont rencontrs plusieurs fois dans le cadre du Parc naturel. La gestion de la faune a t longuement aborde, et le dialogue ainsi nou. Il na point t question de nouvelles surfaces de tranquillit mais plutt dune valorisation de la faune. Celle-ci passerait par la cration de nouveaux postes dobservation et de parcours nature afin de pouvoir prsenter un large public la richesse faunistique. A suivre donc.

    IndpendammentdulabeldeParcnaturel,commentvavoluerlagestiondelafaune?

    Regardscroissentredeuxgnrations

  • Lebti

    Latransformationdesruraux:lesouverturesDans le premier numro, nous avons prsent les diffrents types dhabitations. Toujours en suivant les conseils dicts dans le livre publi par Patrimoine Suisse, nous abordons aujourdhui le thme des rfections des ruraux. Pour commencer, attardons nous aux principes fondamentaux des ouvertures.

    Lesprincipauxconseilspourlesfentres- Exploiter les ouvertures existantes et, dans la mesure du possible, ne pratiquer aucun nouveau percement dans les faades de madriers.

    - Sil faut absolument faire une ouverture, limiter sa taille au maximum et si possible concevoir dans le sens de la longueur et de la hauteur dun, voire de deux madriers au maximum (la hauteur habituelle dun madrier est denv. 25 cm.)

    - Eviter une rpartition symtrique des ouver-tures

    - Pour les nouvelles ouvertures, vitrer la to-talit de la surface sans croisillons et, dans la mesure du possible employer des verres antireflets (1 vantail)

    - Pas dencadrements massifs ; pas dembra-sures, ni de meneaux massifs.

    - Pas de faux cadres ou de revtements (extrieurs). Poser des tablettes de fentre qui ne dpassent pas lpaisseur du madrier.

    De plus on obtient un bien meilleur effet encore, lorsque les cadres des fentres sont cachs. Les ouvertures se fondent ainsi quasiment dans la structure en bois des faades.

    Lesprincipesfondamentauxdesportes:- Conserver les portes existantes en place et ne pas en modifier les dimensions.

    - Vitrer louverture existante de la porte afin de gagner de la lumire complmentaire tout en conservant cette dernire comme volet.

    - Raliser les nouvelles portes en planches brutes de sciage verticales et pars.

    Extraits : Mutations du bti et de la vie rurale, patrimoine suisse section Valais romand, premire dition, novembre 2009

    ContactPatrimoine Suisse, section Valais romand, rue de Lombardie 10, 1950 [email protected]

    Journal priodique du Parc naturel rgional

    TourTavelli:quies-tu?Tout chteau a ses lgendes. La Tour Tavelli nchappe pas aux siennes. On raconte quun baron possesseur de la Tour, un vrai tyran, imposait un lourd droit seigneurial. Un jour, un hrmensard ne voulant pas se soustraire, laurait abattu dune flche. Voil pour la lgende, pour le reste, on ne sait que peu de choses sur cette tour. Elle est de forme octogonale qui fait son originalit et date du 13me sicle. Edifie par la Seigneurie dAyent, elle devient proprit de la famille Tavelli de Granges en 1351. Sa destruction est vraisemblablement due aux conflits entre les partisans de Savoie et ceux de lEvque de Sion vers 1417. Cette tour a favoris la rencontre avec la Valpelline et plus particulirement le village dOyace. En effet beaucoup de similarits ont t recenses entre les 2 villages dont..une tour octogonale. Celle dOyace se nomme La Tornala. Autour de cette particularit commune, un jumelage a eu lieu entre les communes dOyace et de Vex lors de la fte villageoise Vex du 28 aot dernier.

    LepatrimoineSeptembre 2010

    Lesaviez-vous?

  • Adhrezauprojetetdevenezmembres Membre individuel 50.-/an Entreprise 80.-/an Membre collectif (association, groupement, 100.-/an)

    Date et signature

    Voscoordonnes

    Nom

    Prnom

    Adresse

    Tl.

    Email

    Laquestionvache

    MayaMont-Noble.Vernissage photographies animalires lEspace Mont-Noble 10.09.2010Exposition de photographies animalires 10.09.2010 au 24.10.2010Dsalpe de lalpage de Bouzerou 11.09.2010Exposition lEau et la Sant dans le monde 27.09.2010 au 17.10.2010(2 reprsentations prvues pour les coles le 07.10.2010)Nol avec prsence du Pre Nol et vin chaud, messe lEglise de Nax 24.12.2010

    Mase.Exposition lEcurie des Chvres de Chantal Kuonen et Christiane Junod, Peinture, du Ve au Di de 17h 19h Vernissage 4.09.2010 17h 04.09.2010 au 26.09.2010

    Vernamige.La Petite Trotte 21me dition 18.09.2010Nol des Ans 12.12.2010Vin chaud offert par le ski-club le Tzan 24.12.2010

    St-Martin.Journe portes ouvertes et inauguration du local des jeunes Suen 11.09.2010Rendez-vous des motards Racing Team Berclaz 11.09.2010Tournoi de tennis interne 13.09.2010 au 18.09.2010Vincent Baumann chante Balavoine 18.09.2010Apritif offert par lAmicale des Chasseurs de la Rive Droite 25.09.2010Loto de la Paroisse St-Martin 24.10.2010Loto du Syndicat dlevage de St-Martin 31.10.2010Cochonaille de la St-Martin lauberge dOssona 06.11.2010Fte Patronale de la St-Martin, Exposition les croix signes nos chemins 13.11.2010 au 14.11.2010

    Evolne-lesHaudres-laSage-Arolla.Vide-Grenier la Forclaz 19.09.2010Confrence le Valais au prochain ge glaciaire au cinma Evolne 13.10.2010Contes tout public au muse dEvolne 20.10.2010Soire dautomne, brisole royale en musique Les Haudres 23.10.2010Combat de gnissons aux Haudres 24.10.2010Concert de la chorale du Brassus Evolne 29.10.2010

    Hrmence-Vex-MayensdeSion-ThyonlesCollons-LesAgettes.Thyon 2000 Music Odyssey Festival 04.09.201060e Anniversaire de lAlouette dHrmence 04.09.2010 Patronale des Agettes 05.09.2010Thtre Revue Hrmence 17.09.2010 au 02.10.2010Dsalpe de Thyon, dfil du troupeau et animations 25.09.2010RaclAgettes 25.09.2010Rallye International du Valais 28.10.2010 au 30.10.2010Loto des Brancardiers Hrmence 01.11.2010Tlthon Hrmence 13.11.2010Loto SC Les Pyramides Euseigne 13.11.2010Loto Fifres et Tambours les Aiglons Hrmence 20.11.2010Fte Ste-Barbe Mche 04.12.2010Loto Gym la Gentiane Mche 04.12.2010Loto US Hrens Vex 08.12.2010Loto Chur St-Nicolas Hrmence 12.12.2010Nol des Ans Hrmence 19.12.2010Arrive du Pre Nol, Les Collons et Thyon 2000 24.12.2010Fabrication et vente du pain au moulin FXB dHrmence 26.12.2010Happy New Years Contest 31.12.2010

    Grne.Dsalpe de lalpage de Bouzerou avec dfil des reines et fte villageoise 11.09.201 March de Nol Grne ds 10h lancienne salle de gym 04.12.2010

    Devenirmembre

    Lemmento

    ArenvoyerlAssociationduParcnaturelrgional,ruePrincipale13,1982Euseigne

    Lesrendez-vous

  • ReinhardSchnidrig

    Laquestionvache

    Journal priodique du Parc naturel rgionalLesdfisduparc

    NewsdelAssociationParcNaturel

    LeParcnaturelcitoyen

    Lesprsidentsdecommunesconfirment:

    -sparerlesdeuxprocessusdeParcnatureletderserveBiosphre

    -seconsacrerprioritairementauParcnaturel

    -soumettrelacharteduParcnaturelauxAssemblesprimaires

    -introduireuneclausedanscettecharteduParcnaturelstipulantquencasduneventuellecandida-tureBiosphre,celle-cidevraitfairelobjetdunenouvelledcisiondesAssemblesprimaires.

    LeParcnaturelsoutientfinancirement

    -larfectiondutoitdumoulinNaxauxconditionscumulativessuivantes:

    1.larfectiondoitsefaireenutilisantlessavoirs-fairelocaux

    2.leboisdoitprovenirdelargion

    3.letravailestconfiauxartisanslocaux.

    -leSymposiumMontagnartdeThyon-LesCollonsquiacommeobjectif,entreautre,lavalorisationduboisdenotrergion.

    Septembre 2010

    Lecoindesparrains

    Beaucoupdequestionsseposentsurleloup,surlachasseetleurcompatibilitavecunParcnaturel,nousavonsren-contrM.ReinhardSchnidrig,chefdelasectionChasse,lOfficefdraldelenvironnement(OFEV)pourabordercethmeetsurtoutconnatrelesintentionsdelaConfdrationenlamatire.1.Est-ce-quedesautorisationsdetirdu

    louppourraienttredonnesdansunParcNaturel?Pour rpondre de manire purement juridique, oui. Dans un parc naturel, les lois sur la chasse et la faune au niveau fdral et cantonal sont sans restriction. Le concept du loup en Suisse est applicable ces zones sans dispositions particulires. Mais ce nest quun ct de la mdaille. Pour exemple dans le Parc naturel dEntlebuch lan dernier, une autorisation de tir du loup a t donne. Immdiatement aprs cette dcision les mdias ont ouvert le dbat en rapport avec la labellisation Parc naturel. Les gens ne comprennent pas comment une telle chose est possible.

    2.LaConfdrationenvisage-t-elledesrglesdiffrentespourlesparcsnaturels?Non, aucun rglement ne sera du ressort de la Confdration. Ce que feront les gnra-tions futures est lheure actuelle difficilement prvisible. Le label Parc implique juste un traitement particulirement attentif la nature et ses lments.

    3.QuellessontlesincidencesconcrtesdunelabellisationParcNaturelencequiconcernelagestiondelachasse?La pratique de la chasse est rglemente par les lois en vigueur. La chasse doit tre g-re selon les critres du dveloppement durable indiffremment des rgions, Parc naturel ou non. Personnellement je pense qu un Parc Naturel serait certainement un atout pour la commercialisation du gibier local.

    Plusieurspersonnalitssoutiennentleparc,voicileurraison

    MonseigneurHenrySchwery,bourgeoisdeVernamige:Si la gestion du Jardin dEden a t confie lhomme, ce ne peut tre quun symbole qui me fait le devoir de collaborer faire de ma valle un domaine qui honore son Crateur et o il fait bon vivre

    JeanZermatten,natifdeSt-Martin:Le projet de parc naturel du Val dHrens reprsente une occasion unique, pour toute une rgion dote dune unit gographique remarquable, de faire le bilan de ses richesses, de les prserver et les mettre en valeur, dans le respect de la tradition et lintrt futur des gnrations venir. Cest un pari daujourdhui avec des bnfices long terme. Cest galement la reconnaissance de toute une population de sa responsabilit par rapport un dveloppement doux, durable et respectueux dun environnement dexception. Cest une grande chance.

  • impres

    sum: c

    oordination: Valrie Gaspo

    z Ph

    oto: P

    arc na

    turel du Va

    l dHren

    s, Fran

    ois Pe

    rrau

    din

    Graph

    isme: A

    telier G

    rand

    , Sierre

    docu

    men

    t imprim sur p

    apier F

    SC, 100% re

    cycl, san

    s ch

    lore.

    Nom:Parc naturel du Val dhrens

    Naissance: n en 2001 de lAssociation Maya-Mont Noble

    Surface: 430 km2

    Nombredhabitants: 8 500

    9communes:Les Agettes, Vex, Hrmence, Evolne, Saint-Martin, Mase, Vernamige, Nax, Grne

    3axesdetravail:- le dveloppement conomique- la sensibilisation et lenseignement de lenvironnement- la sauvegarde des richesses paysagres et naturelles

    Sommaire

    Cartedidentitduparc

    Leparc

    Unespacevivre:- on y travaille - on dveloppe le tourisme - on exploite le potentiel hydro-lectrique - on exploite la richesse des forts - on chasse

    dans le cadre dun dveloppement conomique durableLeParcnaturelnestpas:- un parc national- une rserve de biosphre

    Vousavezdesquestions,desides,desdemandes:[email protected],0272812815

    LeParcnaturel,cest...

    valoriserlesmatirespremiresdelargion(p2)

    prendreencomptelespointsdevuedelapopulation(p3)

    soutenirlesassociationslocales(p7)

    soutenirlasauvegardedupatrimoinebti(p5et7)

    OuiauParc,ilpermetde...2009Labellisation Candidat Parc Naturel Rgional

    Automne2011Prsentation de la Charte aux assembles primaires

    Janvier2012Demande de labellisation Parc Naturel pour 10 anssi acceptation du projet par la population

    Parcnaturelrgional

    Phasedecration Phasedexploitation