r. jouvent centre emotion / cnrs paris vi umr 7593 hôpital de la salpetrière paris france

of 40/40
R. Jouvent R. Jouvent Centre EMOTION / CNRS PARIS VI UMR 7593 Hôpital de la Salpetrière Paris France LE CERVEAU ET LES PSYCHOTHERAPIES EN REALITE VIRTUELLE

Post on 13-Jan-2016

52 views

Category:

Documents

2 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

LE CERVEAU ET LES PSYCHOTHERAPIES EN REALITE VIRTUELLE. R. Jouvent Centre EMOTION / CNRS PARIS VI UMR 7593 Hôpital de la Salpetrière Paris France. Cortex. Sous-cortex. Toujours plus de pensée. LE TRAVAIL DE L’EVOLUTION. Homme. LE TRAVAIL DE L’EVOLUTION. Chimpanzé. Rat. - PowerPoint PPT Presentation

TRANSCRIPT

  • R. Jouvent

    Centre EMOTION / CNRS PARIS VI UMR 7593

    Hpital de la Salpetrire Paris France

    LE CERVEAU ET LES PSYCHOTHERAPIES EN REALITE VIRTUELLE

  • CortexSous-cortexLE TRAVAILDE LEVOLUTIONToujours plus de pense

  • LE TRAVAILDE LEVOLUTIONHommeChimpanzRat

  • LADN passe le relais

  • I CORTEX ET SOUS CORTEXLe cheval et le cavalier

  • Vie motionnelleLiens dattachement

  • Le systme de rcompense (I)

  • Le systme de rcompense (II)

  • Le systme dalerte (I)

  • Le systme dalerte (II)

  • Halgren et al. 2000, Cerebral Cortextemps170 msIdentification visage100 120 msCatgorisation motionnelleCVPGF

  • Suskind et al

    Suskind

  • MMOIRE AFFECT

    BOUCLESDE RENFORCEMENTTOPDOWN

  • BIOLOGIE DU COMMENTAIREQS lautobus

  • Les deux mcanismesde rinage du souvenir

    - consolidation - reconsolidation

    AmygdaleAlberini et al 2008TCC = SSRI

    Linden Noyau caud droit

  • II LA SIMULATION

  • LA SIMULATIONMouvement excutMouvement imagin

  • Roth M, Decety 1996, Lotze 1999, Jeannerod 2002Le systme moteur a une double face, excutiveet reprsentationnelleGallese 2002

  • La simulation perceptiveQs lembodiement manger une glace

  • PENSER CEST FAIRELA SIMULATION PERMET LA SUBSTITUTION

  • Action simuleAction excuteRalit psychiqueLe curseur du cerveau magicienUne cible du travail psychothrapique:apprendre simuler

  • SIMULATIONLorsquon se reprsente quon fait une action, on active des zones crbrales similaires celles qui sont actives lorsquon observe quelquun dautrefaisant la mme action.

  • Wicker et al., Neuron 2003Neurones miroirs et empathie de bas niveauPas de contexte Pas de partage htro/autobiographique

  • Specific systems mediate the process of adopting the perspective of the other, independently of the domain concernedNeural regions involved in self/other distinction (right inferior parietal and prefrontal) are involved in psychotherapyPrefrontal areas subserving executive function (frontopolar cortex) and psychological inference (paracingulate cortex) Simuler quon est lautre

  • LAGENTIVITle parapet identitaire

  • PHRV : environnement mtro

  • Chronomtrie courte

  • CortexCortexSous-cortexSous-cortexchelle 10 msecLe cheval: systme dalerte activ

  • Contextualiser la pense de lautreChronomtrie longue

  • CortexCortexSous-cortexSous-cortexchelle 800 msecLe cavalier

  • LA VRAIE REALITE VIRTUELLE

    Embodiement maximumActivation du systme visuo-vestibulaireImaginaire virtuel = Linverse du Divan++

  • RsultatsPas deffet anxiolytique lors de la 1re sanceMais facilitation de lextinction lors de la 2nde sance et rsultat suprieur S1 et M3Donc potentialisation TRV/d-cyclosrine efficace en 2 sancesRessler et al. (2004)

  • NATURALISERLES PSYCHOTHERAPIESResynchroniser le cheval et le cavalier - Renoncer au dualisme Tout thrapie, analyse comme TCC, repose sur des apprentissages

  • Les deux mcanismesde rinage du souvenir

    - consolidation - reconsolidation

    AmygdaleAlberini et al 2008

  • Les deux mcanismesde rinage du souvenir

    - consolidation - reconsolidation

    AmygdaleAlberini et al 2008

  • PHRV : environnement ascenseur

  • MMOIRE AFFECT

    BOUCLESDE RENFORCEMENTTOPDOWN

  • Phobies socialesFreeman

    Avec lvolution sest developpe un ensemble complexe de neuromodulateurs alimentant les structures corticales associatives.Le sous-cortex renferme les corps cellulaires des differents neuro-modulateurs qui projettent dans les aires corticales.

    Le cerveau travaille de facon a la fois distribue et parallle :On a un vertialbe couple cortex sous-cortex ,Avec une modulation sous-corticale,Et des associations corticales.Le cortex est connect avec dautres aires corticales,Et regarde vers les structures sous-corticales pour identifier son etat visceral

    Avec lvolution sest developpe un ensemble complexe de neuromodulateurs alimentant les structures corticales associatives.Le sous-cortex renferme les corps cellulaires des differents neuro-modulateurs qui projettent dans les aires corticales.

    Le cerveau travaille de facon a la fois distribue et parallle :On a un vertialbe couple cortex sous-cortex ,Avec une modulation sous-corticale,Et des associations corticales.Le cortex est connect avec dautres aires corticales,Et regarde vers les structures sous-corticales pour identifier son etat visceral

    - Environ 170 ms aprs la perception de visages se produisent des rponses lectriques permettant de discriminer les visages des non-visages, dans le gyrus fusiforme. - Pourtant, on enregistre une activit plus prcoce, ds 100 ms, dans le cortex visuel primaire, qui nest pas la mme selon que le visage a une expression motionnelle ou pas.-Autrement dit, dans les aires visuelles, le codage motionnel prcde lidentification prcise Une possibilit serait que les inputs en provenance des rgions de traitmene tmotionnel, comme lamuygdale, module les activations des aires de traitement sensoriel.SubstitutionAvec levolution du cortex , lhomme a developp une capacit fondamentale pour son fonctionnemment :appris utiliser des reprsentations la place des actions.En particulier au niveau moteur, on sait remplacer une action motrice par la reprsentaiton de cette motriceImaginer un mouvement provoque la meme activation corticale que lorsque le mouvement est effectivement realise.

    En terme dactivation crbrale, on a une quivalence entre laction et la pense de laction

    Une des forces du fonctionnement emotionnel cerebral cortical consiste en la capacit de simulationLever le bras, ou penser que je leve le bras active les mmes zones corticlaes crbralesPenser, cest comme faire au niveau corticlaSubstitutionAvec levolution du cortex , lhomme a developp une capacit fondamentale pour son fonctionnemment :appris utiliser des reprsentations la place des actions.En particulier au niveau moteur, on sait remplacer une action motrice par la reprsentaiton de cette motriceImaginer un mouvement provoque la meme activation corticale que lorsque le mouvement est effectivement realise.

    En terme dactivation crbrale, on a une quivalence entre laction et la pense de laction

    Une des forces du fonctionnement emotionnel cerebral cortical consiste en la capacit de simulationLever le bras, ou penser que je leve le bras active les mmes zones corticlaes crbralesPenser, cest comme faire au niveau corticlaLe niveau suivant est celui de la simulationPon a vu que si je leve le doigt, cest comme si je pense que je leve le doigtLorsquon se reprsente quon fait une action, on active des zones crbrales similaires celles qui sont actives lorsquon observe quelquun dautre faisant la mme action.Cest ce quon appelle les neurones miroirs.Les hommes ont une tendance naturelle a inferer des actions des autres leur intention.En simulant laction de lautre au niveau cerebral, on infere sa representation et son intentionPercevoir laction, aide a comprendre lintention

    Meme chose pour les emotions :Si je respire des odeurs qui provoque un degout, je vais activer des zones corticales en relation avec ces sentiment de degoutEn plus, si je regarde des films dindividus a qui on fait respirer ces odeurs, et en train de ressentir le meme degout,, je vais activter les memes zones cerebrales que quand je ressens ce degout.Observer des visages qui expriment le dgout, et ressentir le degout active des zones communesSubsituter a laction deprouver le degout, la pense de ce degout, a une valeur adaptative enorme:Voir lautre exprimer le degout en mangeant une nourriture empoisonne va me permettre deviter laction de la gouter aussiSu je ressens aussi ce degout, mon cerveau me recommande de na pas gouter cette nourritureSubstrat commun a ressentier une emotion, et percevoir lautre en train de ressentir une emotion